Cuissons Raku

Travailler, malaxer la terre, lui donner forme, voilà le travail du potier.

Passer de l'état boueux à la matière dure qui, depuis des millénaires, permet à l'homme de conserver et cuire sa nourriture, c'est le travail du feu sous l'œil attentif du potier.
Selon les traditions, la culture, le climat et le combustible disponible, la manière de conduire ce feu change. La cuisson raku nous vient du Japon.

Raku signifie " bonheur, plaisir dans la détente, l'harmonie ".
Au 16ème siècle, lors de la cérémonie du thé, les petits bols étaient posés dans le feu, la température pouvant atteindre 900 voire 1000°C, puis retirés encore incandescents.
Le choc thermique est brutal et peut aussi être fatal pour le bol.
Mais ce choc thermique est aussi à l'origine de craquelés et de subtils effets de surface.
L'enfumage noircit les surfaces d'argile non émaillées.
Le raku est une grande source d'inspiration pour la céramique contemporaine.

 Nos cuissons raku :